Avertir le modérateur

vendredi, 27 juin 2008

Paris, 2008, Interludes & Le jardin éphémère

 
 
Voici quelques interludes qui pourraient faciliter les transitions désormais nécessaires à la télévision du service public. A chaque censure, on pourrait d'ors et déjà donner quelques images d'un Paris diversifié, mélangé, métissé, en voie certaine de sa privatisation annoncée. D'une capitale à l'image de sa télévision publique. En prévoyant bien entendu que pendant les périodes estivales, on substituerait aux images de la capitale des images de province, de nos campagnes et de nos sites merveilleux. Il fait bon vivre en France ! Et le CSA veille au grain, nous protège.
 
1333204267.jpg
Sa place du Châtelet 
 
148336635.jpg
Son bloc électrique
 
 
38024109.jpg
Sa végétation
 
 
1970800596.jpg
Ses camping car
 
 
1172588925.jpg
  Sa végétation.
 
 
-------------------------- 
 
 
 
Le jardin éphémère, "parcours pédagogique".
 
 
1842841938.jpg


 
258349947.jpgSur le parvis devant l'Hôtel de ville de Paris, une exposition sur le jardin naturel bio documente et passe en revue les multitudes de plantes "naturelles" du "jardin bio". Ambiance "Paris plage", arrosoir géant, etc... le bon goût est aussi éphémère que ce modèle de jardin en vogue. Certaines parties du jardin servent de zones de repos et de bronzage, des allonges sont élégamment présentées, et facilitent le plaisir du farniente. A certains endroits, des planches que les enfant en bas âge éviteront se terminent en volutes dirigées vers le ciel. Ni le Parc de la Villette, ni le Parc des Buttes Chaumond ne seront détrônés avant longtemps. ils sont aussi dans l'univers urbain des parcs éphémères.

Sur la brochure de présentation, on nous annonce le modèle du jardin éphémère, avec ses 110000 espèces potentiellement viables dans Paris, preuve d'un Paris vert, d'un pari écologique. Tout est très sympathique. Le concept de jardin éphémère n'est pas celui qu'on termine, ou que la main de l'homme "range", voire jette. C'est un éphémère naturel, me semble-t-il. Naturellement éphémère. Mais dans quelques semaines, ces arbres et ces plantes seront déracinées, peut-être jetées. Le respect pédagogique fera place au saccage de ce qu'on a chérit. Le temps de faire passer quel message?

Ephémère s'applique-t-il au parc, aux plantes elles-mêmes, au fait que tout ce qui est urbain est de toute façon éphémère, et doit fatalement disparaître un jour ou l'autre, remplacé par d'autres constructions, voire d'autres jardins. Les espèces sont éphémères, elle disparaissent quand les conditions de vie changent, se transforment. Il semble utopique que Paris se satisfasse de la sauvegarde et de la transmission pédagogique de ces milliers d'espèces.
 
Voici quatre principes dont fait état le jardinier Gilles Clément pour considérer le jardin dans son rapport à la nature :

- le jardin ne recevra ni engrais, ni pesticides, ni assistance d'arrosage;
- il ne sera pas fixé une fois pour toutes et tout changement naturel sera accueilli favorablement;
- il ne sera pas l'objet d'une lutte incessante contre la nature, qui transforme le jardinage en travaux forcés;
- la dynamique naturelle du vivant sera apprivoisée pour la guider vers une "forme de jardin".

Ceci va à l'encontre du jardin éphémère qui meuble le parvis de l'Hôtel de Ville, vaste simulacre d'une nature à dompter, sous un apsect pseudo sauvage. La pédagogie dessert la nature. Le jardin éphémère institutionnel bio rejoint le bio musée, modèle de simulation qui fétichise les usages et les instruments du passé, de la culture, "pétrifie" par une couche de vernis culturel une situation introuvable, et ceci à des fins pédagogique. Et comme chacun sait, faire l'histoire c'est chercher à comprendre ce que les historiens n'ont pas pu trouver.




------------------------------------------ 
 
 
Paris, "jardin éphémère".


394453676.jpg
Commune de Paris, 1871. Les ruines de l'Hôtel de Ville de Paris, après l'incendie


Ce qui restera éphémère, ce sera toujours nos monuments, notre Hôtel de Ville de Paris, qui a été détruit pendant la Commune de Paris en 1871 du reste, puis reconstruit, et toujours en passe de disparaître. De toute façon, les plantes sauvages repousseront toujours par-dessus toutes traces de culture. Et le projet de la Mairie de Paris est de faire oublier, quelque part, avec cet évènement pédagogique sur le jardin éphémère, que c'est surtout elle qui reste éphémère. Les hommes poltiques qui l'ont habités seront de toute façon si vite oubliés.

Pourquoi certains personnages politiques ne s'oublient pas? Par rapport à ce qu'ils ont réussis à conserver, ou réussis à construire?
 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu