Avertir le modérateur

mercredi, 27 janvier 2010

Storytelling et reconstruction identitaire

(suite à l'article et l'interview de Christian Salmon, On ne construit pas l'identité d'une nation, Rue 89)

Il faut insister peut-être sur le caractère morbide des thématiques engendrées par le storytelling.

Le choix rhétorique qu'une identité puisse s'appliquer sur une chose et non sur une personne montre que nous aurions perdu le sens de ce qui vit et de ce qui est inerte. Ceci est fondamental pour le travail méticuleux de destruction néolibérale. Nous serions de ce fait "labellisés" par ces thématiques, dans le projet calculé d'une réification des esprits.

Le succès de l'exposition internationale "Our Body", d'une exposition esthétisant principalement la mort par la présentation de cadavres anonymes dans les musées Occidentaux, avait montré cette autorisation éthique : la possibilité qu'un débat abject puisse avoir lieu, après coup.

Certes, « on ne construit pas plus l'identité d'une nation que l'identité d'une marque", mais surtout, ne peut-on pas mieux désormais construire l'identité de toute chose à partir de son propre cadavre? Le débat voudrait nous en donner quelque part le mode d'emploi, mais beaucoup pensent qu'il n'a lieu d'être.

Cette ambiance nous fait l'aveu quelque part de sa propre défaite idéologique, nous fait la confession que les valeurs capitalistes de l'UMP en somme, sont caduques. Il ne lui reste plus qu'à raconter une histoire sur son propre cadavre. D'où le storytelling populaire sur l'identité nationale, pas très glorieux sur la fin, d'une aura piteuse. On peut se questionner sur la fin improbable de ce storytelling communautaire, à distinguer de l'hypothèse de "sortie d'histoire" tel que vous le faites sur Obama.

La morbidité est le symptôme qui fait ressurgir chez nous toute cette fable réparatrice et reconstructrice : si quelque chose a été détruit en nous, il n'y a que le slogan, que la fiction magique qui pourrait nous reconstruire. Sous un slogan vide de sens, sous "l'identité nationale" transpire cette réification et ce ravalement mythique de la personne "France", auquel nous serions sommés de répondre. Peu importe le sens de la réponse, pourvu qu'il soit répondu, que ça réponde.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu