Avertir le modérateur

mercredi, 18 mars 2009

20 Minutes de 20 années des Guignols

Canal+, un format d'humour cours.

Canal+ vient de fêter comme il se doit les vingt ans des Guignols. Vingt années de charges caricaturales pour une station jeune, inspirée par les célèbres marionnettes d’une émission britannique, pour assoir et valoriser avec le temps une image décalée, non seulement par rapport au genre caricatural télévisuel, mais surtout en faisant peut-être oublier que son dessein principal était de rassembler une large audience au moyen de l’humour « en clair » pour la diversifier ensuite vers une programmation plus conventionnelle en cripté (sport, cinéma commercial, etc…).

On attire les souris avec du fromage, certes, mais les Guignols ont d’une certaine manière politisé un certain public au moyen de l’humour et de la parodie, en même temps que la presse critique sombrait dans un confidentialisme intellectuel. Ce mouvement paradoxal a été la marque d’une génération empreinte de cynisme et de désenchantement, les trentenaires, qui ont vécu les deux décennies précédentes dans un mouvement contradictoire, pris entre adaptation et rejet. La forme de format cours choisie par la station fut une diversion du format publicitaire. Un JT raccourcit, en concurrence avec les vraies infos, cumulait un simultané de notre temps, que le zapping à la réception a fait progressivement se rencontrer dans un mouvement progressif, jusqu’à ce que le modèle et l’imitation ne fasse plus qu’un, ce jour anniversaire des 20 années d'occupation du JT.

Aujourd’hui, la marionnette et son modèle pactisent pour une trêve, un happy-end qui me semble bien plus angoissant. Si les « fuites » alimentent le Canard enchaîné, il semble qu’il vit grâce à son occultisme. Par défaut, Canal+ et ses Guignols ne sont plus qu’une forme vide de la critique, ce qui a rendu comme tout le monde l’affirme, si sympathique Jacques Chirac.

Pescara200929.jpgLe rituel de l’anniversaire est consensuel, kitsch, et il donne l’occasion aux personnalités caricaturées de croiser leurs marionnettes, caricature plastique d’eux-mêmes. Mais ce que Canal a cherché peut-être à pasticher, ce ne sont pas comme on le pense les hommes politiques, mais leur concurrence directe, en matière de caricature. Les Guignols se sont fait caricature d’une caricature secondaire, plus policée que les hommes politiques, et donc plus réactionnaire : il s’agissait ni plus ni moins que de faire la caricature du consensuel et défunt « Bébet show », organisé par TF1. Cette occasion à permit à Canal de s’asseoir sur une audience et un style.

(Pescara, Italie, Caricature platique de la maison de villégiature, 2009)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu