Avertir le modérateur

mardi, 27 janvier 2009

L'exclusoir

    Dans l'opinion générale, les gens commencent à comprendre et surtout à vivre en pratique la grande hypocrisie des acteurs clés à l'égard de ceux qu'ils protègent. Il y a dans notre société deux poids deux mesures. Non seulement le partage des richesses communes par l'impôt est devenu un mythe, mais aussi le système pense pouvoir se passer des gens conventionnels. Il semble que ceux qui pensent être méritants parce que seulement ils travaillent ne va plus de soit. Il sont à la fois de plus en plus inclus et en même temps exclus du système. Nous n'arrivons plus à habiter de façon juste le monde. Désorientés par les sirènes de la réussite parfaite, nous ne savons plus qui nous sommes. La crise financière participe du processus de dépersonnalisation que reproduisent négativement les conflits identitaires. 

L'exploitation des gens qui travaillent n'est pas au même niveau que le profit des financiers et de certains patrons, corrompus par une avidité translucide, qui se fait tous les jours de plus en plus obscène, transparente. Les uns sont "calculés", sont les fruits d'une comptabilité excessive, les autres n'ont pas cette chape de plomb sur la tête, ils ont la légitimité de l'auto-régulation naturelle du marché. Cette avidité tolérée se manifeste par une pulsion de possession "infinie". C'est par ce terme d'ailleurs que Lyotard définissait le capitalisme, dans le fait me semble-t-il de se mettre en situation de ne plus pouvoir dépenser ce qu'on possède. Mais les philosophes dans les années 70 ne voyaient que le cinquième de ce qui est aujourd'hui manifeste et banal. Est-ce une gauche de droite qui aurait rendue possible une telle décontraction des idées de droite à l'égard de la possession et de la propriété?

Toujours est-il qu'on ne se demande pas assez pourquoi on doit seulement établir un seuil de pauvreté pour exclure. N'y aurait-il pas aussi un seuil de richesse où la possession de trop d'argent mettrait aussi en dehors de la société? Si la Mondialisation exclut même les nantis du monde de ce qu'ils lui doivent, alors que les valeurs historiques en place fort critiquables certes de l'Universel, dont le mouvement général était d'inclure de force (par les colonies, l'école même) les "non-civilisés", a disparu, c'est que le système marche sur la tête, qu'il se suicide. Les nantis détruisent notre société, on ne le dira jamais assez. Et l'exclusion des nantis de l'obligation de rester citoyen responsable fera bientôt descendre les autres exclus dans la rue. On arrive et c'est assez nouveau, au moment où ces exclus ont le langage et les diplômes pour revendiquer le mauvais usage de leurs qualités, et les nantis plus assez de vocabulaire pour sublimer leur situation. Là, déphasage se fera électrique.

Cette situation d'immenses profits en tout genres, exhibée comme les trophées de réussite et de haine sociale, est en porte-à-faux avec le pauvreté de ceux qui en font les frais et qui pourtant travaillent honnêtement. Seulement, ce qui arrive est que le phénomène d'une pauvreté qui touche de plus en plus la classe moyenne "qui travaille" risque de dérégler d'une façon névralgique la limite de l'acceptation commune. A un moment, la colère populaire naîtra du fait banal qu'on alimente l'état par l'impôt non pas pour le bien commun mais pour augmenter la plus value des banques, qui elles ne prêterons à personne. Quand la banque transgresse sa fonction d'investissement pour spéculer sur elle-même et sur son narcissisme infini, elle n'est plus une banque, elle est une maladie, un nouveau régime totalitaire. Aujourd'hui, tout cela est très clair parce que suffisamment obscène, alors la rue s'exprimera comme elle devra le faire. Le mouvement sera mécanique, automatique...

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu