Avertir le modérateur

mardi, 16 décembre 2008

Robert Fripp et la danseuse

 

Robert Fripp est un musicien impressionnant, une expressivité musicale sans précédent. Je le suis depuis toujours, depuis la première note qui m'a parlé : sur Fashion, de David Bowie. Un phrasé m'a touché. Dur à définir (...pour susciter le désir), toucher indéfinissable.

Je peux comparer Robert Fripp et son jeu musical à une danseuse que j'ai vu un jour dans une boîte de nuit à demi sinistre. Une femme assez avancée en âge dansait avec une gestuelle incompréhensive. Elle enchaînait quelque chose mais quoi? J'essayai de suivre ses mouvements saccadés mais incompréhensible! Complètement envoûté par ce mystère, je comprenais qu'il s'agissait en somme d'un langage, d'une véritable expression par le geste. C'est femme existe encore pour cette qualité indéfinissable, pour le trouble. Elle aurait pu couvrir le souvenir que j'ai de Robert Fripp, de son King Crimson en concert à Paris, où le mage semble à la fin du concert captivé par une autre femme qui vient juste de s'installer, debout (à l'Olympia, les places sont "assises"), juste au devant de la scène, immobile et toute habillée d'un ensemble jaune fluo. Fripp, légèrement déstabilisé, a posé son regard sur elle durant toute la chanson, comme un hommage à la féminité et à sa magie. Héroes résonne encore comme si c’était hier.  

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu