Avertir le modérateur

jeudi, 20 novembre 2008

Selon Nadine Morano, "Internet peut être un outil dangereux"...

«Internet peut être un outil dangereux, celui qui se trouve derrière l'écran peut-être un prédateur» (Nadine Morano, novembre 2008)

On retiendra sur l'affaire de pédophilie qui mettait en cause un prédateur et une fillette férue de chat ce morceau d'anthologie...

Encore un déficit d'analyse de la part de notre Ministre. La confusion faite à dessein, à mon sens, pour criminaliser l'usage de l'internet, produit l'amalgame entre l'outil et le comportement des personnes qui l'utilisent. "L'internet est un outil dangereux" ne veut rien dire.

Remplaçons par "bonbon" le mot "internet". "Le bonbon est un objet dangereux pour les enfants en bas âge"... car il permet aux pédophiles d'atteindre leur but" devient une proposition absurde.

Le Ministre de l'Education Olivier Darcos fait exactement pareil en instrumentalisant le blog en général comme étant la cause de rumeurs volontaires.

A l'instar d'Alain Finkielkraut qui affirme dans Répliques que "France culture n'est pas un blog!".

L'internet est de concert, la cible de nos élites. La population ordinaire est encore une fois de plus criminalisée par le biais des nouveaux médias, que tout le monde utilise. Il faudrait savoir. D'un côté on développe la modernisation et la démocratisation de l'accès à internet. Eric Besson a sorti très récemment un rapport dans le cadre d'une prospective pour mettre au niveau la France par rapport aux autres pays européens pour développer son parc des usagers connectés. Et de l'autre, on racornit son usage, on criminalise le média. Quelle est, définitivement, la position du gouvernement par rapport à internet? Dire noir et blanc en même temps, est révélateur de l'improvisation manifeste du point de vue gouvernemental et d'un manque de pensée politique à l'égard des nouvelles technologies. Ce n'est pas moi qui le dit. Bernard Stiegler, sur Ars industrialis, vous expliquera beaucoup mieux que moi une situation misérable de la perception de l'internet par les pouvoirs publics.

Mais on peut supposer aussi que ce concert de propos auquel nous assistons provient de la science des relations publiques (l'ancêtre du marketing), dit aussi de manipulation de l'opinion, de la propagande démocratique.

Edward Bernays, neveux de Freud, a mis en place au Etats-Unis cette pratique qu'on peut résumer à quelques trucs :

"De nombreux concepts aujourd’hui connus et banalisés seront testés : distribution massive de communiqués, appel à l’émotion dans des campagnes ciblées de publicité, recours au cinéma, recrutement ciblé de leaders d’opinion locaux, mise sur pied de groupes bidon (par exemple des groupes de citoyens) et ainsi de suite."

...très clairement visibles dans notre cas d'étude.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu