Avertir le modérateur

mardi, 20 mai 2008

Censures ordinaires "Aucun commentaire n'a encore été déposé pour ce contenu"

979738690.png
Est-il acceptable que sur le forum d’une grande radio généraliste, Europe1 pour ne pas la citer, que le forum démocratique soit un outil de sélection implacable, qui filtre, voire censure systématiquement tout ce qui n’est dans le ton de l’idéologie dominante, c’est-à-dire, de l’opinion d’Europe1, soit de l’UMP ? Même en matière culturelle, la censure prévaut, ce qui fait aller très loin le travail de sape de l’opinion par définition généraliste (il existe en effet des opinions, pas une seule...). En effet, la radio « généraliste » que représente Europe1 n’est que la radio particulière d’un parti, la radio officielle de l’UMP. L’affaire de l’AFP et du rôle du journaliste fait jazzer mais tout est normal quand il s’agit de censure ordinaire, en dehors de toute appréciation narcissique. Je n’ai rien à y gagner ou à perdre…

Je cite l’article de Ariane Schwab écrit pour le forum de la station Europe1…

« La fausse note des frères Dardenne ?
Créé le 19/05/08 - Dernière mise à jour le 20/05/08 à 8h20

Neuf ans après la Palme d'or remportée avec "Rosetta", les frères Dardenne présentent un nouveau portrait de femme au Festival de Cannes, "Le silence de Lorna", un drame de l'immigration filmé d'une caméra plus apaisée, affaibli par un scénario pas toujours crédible. Ce soir l'Américain James Gray devait montrer sa romance "Two lovers", un an après avoir dévoilé à Cannes son polar "La nuit nous appartient". Auparavant le festival aura rendu hommage au Portugais Manoel de Oliveira, 100 ans cette année, avec une Palme d'Or pour l'ensemble de son oeuvre.
L
a compétition reprend ses droits ce lundi. Pour l’heure, font figure de favoris "Les trois singes" du Turc Nuri Bilge Ceylan, "Valse avec Bachir" de l'Israélien Ari Folman et "24 City" du Chinois Jia Zhangke. Toutefois la lutte est serrée, la plupart des films ayant été bien reçus à l'exception de "Serbis" du Philippin Brillante Mendoza, souvent jugé voyeuriste et gratuitement choquant et, dans une moindre mesure, "Blindness".
Lundi à mi-compétition, des concurrents de poids entrent en lice, les Belges déjà primés Jean-Pierre et Luc Dardenne. "Le silence de Lorna" est leur quatrième titre en lice pour une Palme d'or qu'ils ont déjà remportée avec "Rosetta" en 1999 et "L'enfant" e n 2005. Lorna, une Albanaise (Arta Dobroshi), a émigré en Belgique grâce à un mariage blanc avec Claudy, un jeune drogué qui tente désespérément de se sevrer (Jérémie Renier, lancé à 14 ans par "La promesse" des Dardenne). A Liège, Lorna mène une vie morne auprès de Claudy et rêve d'un divorce express qui lui permettrait de toucher le pactole en contractant un nouveau mariage blanc avec un immigrant russe. Mais la jeune femme est sous la coupe de son passeur Fabio (Fabrizio Rongione) qui veut faire disparaître Claudy en simulant une surdose : une fois veuve, Lorna ne pourra perdre sa nationalité belge. Se taira-t-elle ? Lorsqu'elle se croit enceinte après une nuit avec Claudy, tout vacille.
Cinéastes du réel, émus par la misère et l'injustice sociale, les Dardenne mettent à nouveau l'immigration au coeur d'une fiction inspirée par un fait divers, douze ans après "La promesse" où un marchand de sommeil exploitait des travailleurs sans papiers. Filmé de manière plus classique que "Rosetta" où la caméra virevoltait autour de l'héroïne, captant sa révolte dans des cadres serrés, "Le silence de Lorna" part d'une démarche différente, ont expliqué à la presse les Dardenne. "Nous voulions regarder cette femme, il ne s'agissait donc pas de bouger avec elle, d'être dans son énergie. Nous voulions enregistrer plus qu'écrire avec notre caméra", ont-ils dit.
Brièvement applaudi en projection de presse, "Le silence de Lorna" pâtit d'un scénario aux retournements de situations souvent peu crédibles, voués à dramatiser artificiellement un film qui curieusement, n'émeut pas vraiment. En particulier, le basculement psychologique de Lorna à la fin peut sembler assez gratuit.


Ariane Schwab »

Mes participations et réactions censurées :

Ce qui est alarmant dans cette critique est qu'elle n'est pas du tout objective. Vous n'expliquez pas où est la fausse note du film. Elle ne peut pas provenir que du scénario, il faut faire l'expérience du cinéma même pour juger, et cette expérience n'est pas explicite dans votre note. Est-ce parce que vous êtes de sensibilité UMP et les Frères Dardenne de gauche, et intelligents, qu’il faut sabrer ce film?
La "caméra subjective" des frères Dardenne reprend le point du vue subjectif, justement pour faire venir l'empathie, et peut-être la sympathie, envers le sujet. Il reprennent le cinéma de Pasolini, ce cinéma mineur qui cherche à faire parler les minorités (et donc du problème de l’immigration), au sens cette fois de Deleuze. Mais je ne crois pas que ces valeurs soient étudiées dans vos écoles de commerce...

(censuré le 20 Mai sur « La fausse note des frères Dardenne », forum d’Europe1)

"La fausse note" d'Europe1 est de censurer des propos qui sont un point de vue comme un autre. Scandalisé par vos pratiques. Je mettrai systématiquement mes textes (censurés) sur mon blog et indiquerai par un point les actes de censure qui se pratiquent ordinairement au sein de votre station.

(censuré le 20 Mai sur « La Fausse note des frères Dardenne », forum d’Europe1)
 
Scoop avant censure, temps de survie : 30 seconde...
117803506.png
(censuré le 20 Mai sur « La Fausse note des frères Dardenne », forum d’Europe1)
 
 
 
mercredi 21 Mai, Europe1 fait paraître une note à l'intention des internautes pour expliquer que le forum est encombré ces jours-ci...
Entre temps, j'ai envoyé ce mail à tous les animateurs-journalistes d'Europe1, sans aucune réponse de leur part. Je doute qu'ils en aient lu une seule ligne. Voici le mail : 
 
                " A l'équipe,

                (ce que j'ai à vous dire est insignifiant, un détail, mais révèle une politique de station inquiétante...)

                vous êtes animateur et collaborateur qui travaillez au sein de cette station, et je fais appel à votre bon sens déontologique pour                     vous alarmer (mais vous le savez déjà je présume?) sur la grossière censure qui à lieu quotidiennement au sein d'Europe1, votre                 station, vis à vis des internautes qui tentent d'entamer quelques conversations, réactions, à propos d'articles trop orientés. J'ai                     donc répondu à l'article « La fausse note des frères Dardenne », de Ariane Schwab, mais ma réponse a été aussitôt expédiée                 aux oubliettes.

                Je parle de moi mais je pourrai aussi parler d'autres internautes auxquels j'imagine on ne leur donne pas la place d'expression                     minimale : vos forums sont vides et c'est la marque d'un déficit démocratique.

                Je viens d'apprendre que votre station met en place une plateforme éthique pour veiller à ce que la rumeur ne s'installe pas dans                 votre établissement, après les fausses notes qu'Europe1 a  laissé filer sur la mort présumée de Pascal Sevran. Mais dire sans                         argumenter que le film des frères Dardenne est « une fausse note », c'est répandre une belle rumeur. Et aucun avis contraire ou                 critique de cette rumeur ne semble accepté.

                Si vous en tant que journaliste, vous acceptez cette situation, il n'est pas étonnant que vos forums soient vides, ou plein de propos                 sirupeux. Pour ma part je considère que ce qui fait l'opinion et donc le caractère de la radio généraliste c?est la diversité des                         opinions. Sinon Europe1 est une radio particulariste, un communautarisme de parti, en l?occurrence l'UMP. Et vous participez à                     cette manoeuvre? Il faut être payé cher pour abandonner son honneur, sa déontologie et sa corporation pour accepter celle de la                 soumission?

                En somme, Est-il acceptable que sur le forum d?une grande radio généraliste, Europe1 pour ne pas la citer, que le forum                             démocratique soit un outil de sélection implacable, qui filtre, voire censure systématiquement tout ce qui n?est dans le ton de                         l'idéologie dominante, c?est-à-dire, de l?opinion d?Europe1, soit de l?UMP ?

                Je fais donc appel à votre bon sens pour inciter les stagiaires manipulés à retenir leur zèle. Une réputation de station généraliste                     est si vite malmenée? et le CSA a les yeux braqué sur vous?


                Cordialement.

                Indfrisable"
 
---------------------------------------------------------------------------------------
 
Il faudrait vérifier si cette missive qui a circulé hier dans la rédaction des arrivées d'e-mail (traîtées par des stagiaires zélés?) a participé en quoi que ce soit à cette contrainte technique (similitude par ailleurs avec la faute technique invoquée par nos députés lors du refus de la loi OGM, qui n'était pas un essai mais un vote exercé dans un cas légal interprété comme un ballon d'essai), mais il s'avère que le mécontentement est patent sur le site d'Europe1, où beaucoup d'internautes se plaignent de censures... ce qui n'a aucun rapport avec la rumeur dont cherche à se défendre la station, ou alors faudrait-il arrêter sans rechigner le grand processus démocratique des forums qui participeraient d'une nouvelle démocratie d'opinion en ligne, de plus en plus mal vue des journalistes, des intellectuels. Autant la photographie a tué le métier de peindre, ses photographes qui demeurent aujourd'hui pris entre le travail professionnel et occasionnel ou amateur (les photos amateurs sont étonnament demandées par les rédactions aujourd'hui), autant le blog et la voie de l'opinion est en train de tuer le métier de journaliste. la vague d'amateurs qui déferle ne va pas arranger le statut du travail dans nos sociétés postmodernes...

Commentaires

Merci pour l'article, bien riche en contenu

Écrit par : Emprunt | mercredi, 30 juillet 2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu