Avertir le modérateur

samedi, 29 mars 2008

Au Père L.achaise, Paris

5df79b8bd3ed364a248522f84283d190.jpg43da0b0e98964d8f271b6f577bd9d283.jpg1b5509f2a76694b7fc35ff304370f0a0.jpg

f5fde0e4fc041cd02afc5214065b7825.jpg52df1412d049c20285ac41b9c20ee1aa.jpg1e49c1fe7d1746c4513fc98cc6fca028.jpg0167da72e21fc73d3241120b5d50cbed.jpge14f9b6e47da080effda384525399e44.jpg6ba0d29e03273b82b16a10179af82b72.jpg

Le père Lachaise est un terrain fertile en détails. Comme si, par temps couvert et sans personne aux abords des tombes, le photographe cherchait à investir la mémoire des pierres. L'envie réflexe qui consiste à chercher à chaque fois un modèle vivant pour le portraiturer s'affaisse pour satisfaire aux désirs des objets. Les pierres parlent. Le Père Lachaise est un paysage de pierres. Il n'est pas encore souillé par la technologie. Ni webcam ni caméras de surveillance, alors que le reste de la ville en est truffé. Pourtant il s'en passe des choses la nuit au Père Lachaise. Le jour où le cimetière sera filmé 24 h/24, on aura profané ce qui reste de sacré dans la ville. Là où chaque seconde du territoire sera enregistré, il n'y aura plus rien à optimiser, tout sera une source potentielle de renseignement. Pourquoi les Gothiques viennent se ressourcer dans les cimetières? Est-ce le signe d'un rejet violent des valeurs de notre société? Ou bien la recherche d'un nouveau romantisme qu'une recherche nostalgique de l'identité française rattrappe? A l'entrée du cimetière, le vendeur de souvenir a son drapeau français planté sur sa musette...b1a30793e17108b374467dba6dd703a3.jpg

 

 

Commentaires

J'aime beaucoup le pere lachaise et les cimetierres... Pourtant je ne suis pas gothique et j'aime m'y promener...

Mon ex m'emmenais en balade au cimmetiere.... pour autant je ne suis pas marginale

Écrit par : joanna | mardi, 01 avril 2008

Le cimetière n'est pas un lieu "marginal" en soi, bien que les cimetières aient été au 19 ème siècle relégués aux périphéries des villes, détachés des églises. Il reste encore quelques lieux qui ont gardé l'ancienne mouture. Par exemple en haut de la rue St Blaise, dans le 20ème arrondissement de Paris, l'église a gardé son cimetière. Mais St Blaise n'était pas "Paris" et la périphérie comme non lieu, comme relégation sans nom, n'avait pas de principe fondamental. Un peu comme les décharges, où on ne pense pas à faire jouer une norme esthétique. Le fait qu'une faune nocturne et "Gothique" fréquente le Père Lachaise est prévisible. Les punks sont aux catacombes, les Gothics au Père Lachaise... Ces communautés éprouvent le besoin de transgresser les limites du conformisme de la ville, comme les fêtes foraines qui avaient leurs communautés déviantes. Et le Père Lachaise doit faire partie de ce mythe de la ville fantôme, comme la tour St Jacques le sera dans peu de temps, on l'espère...

Écrit par : indfrisable | mardi, 01 avril 2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu