Avertir le modérateur

mardi, 08 janvier 2008

...

« La politique de civilisation » :
un néo-colonialisme ?

La conférence de presse du Président Sarkozy est l’une des rares occasions où l’improvisation et le discours présidentiel émanent d’une seule et même personne. Et en temps réel si je puis dire, sans trop d’interférences, malgré les 600 journalistes invités. On se demande aussi de quelle manière le micro a circulé, et si les intervenants n’étaient pas préparés à demander la parole selon un certain ordre. Pour redynamiser une autorité soupçonnée de défaillante, Sarkozy a déployé une métaphore reprise sans cesse pour se révéler dans les actes : celle de mettre en pratique une « politique de civilisation », qui comme concept ne tient pas une seconde la route. Est-ce dire qu’à l’état de proto-citoyen, le peuple français serait à civiliser? En affirmant synthétiquement ce qu’il avait promit lors de la campagne présidentielle, c’est-à-dire la restauration des valeurs identitaires, culturelles, économiques, productives avec la valorisation du travail, Sarkozy a semblé dans sa détermination convainquant et « honnête » dans sa démarche comme il l’affirme, mais l’ironie comme arme discursivre trouve ses limites si les mots sonnent creux, sans appui philosophique conséquent. Qu’est-ce que l’honnêteté en politique ? Ne vaudrait-il pas mieux parler d’intégrité comme éthique politique?

L'enjeu historique de notre temps selon Sarkozy est d'ordre civilisationnel, et au delà de la forme stratégique que les termes cachent, il faudrait donc mettre en place une "politique de civilisation". Affirmant que le philosophe Edgar Morain était en accord à 75 % avec sa vision du monde, Sarkozy vante en lui le souci de réhabilitation et la volonté de réforme, fruits d’une transparence institutionnelle qui traverserait tous les domaines de l’Etat (il explique ainsi un salaire obtenu cette fois dans le cadre d’une nouvelle loi qu’il a fait voter par le Conseil Constitutionnel). Seulement, comment un pays comme la France, au regard de l’importance qu’elle se donne dans sa relation avec l’International, peut prétendre incarner le renouveau d’une politique de civilisation ? Adopte-elle le terme de « civilisation » au niveau national, ce qui serait un contre sens évident, ou dans un ensemble ? Sauf à parler de modèle de civilisation. Il reste que la promotion d’une "politique de civilisation" trahit une vision néo-colonialiste et assurée de nos principes économiques. N’assistons-nous pas tout bêtement chez Sarkozy de l'incarnation du désir d’hégémonie et à la pulsion impérialiste d’un pays faible dont l’inconsistance et la suffisance n’ont d’égal que sa place dans l’Histoire ? Notre pays ne veut pas prendre conscience qu’il est orienté vers le passé, vers son histoire glorieuse. La comparaison par Edgar Morain de N.Sarkozy et de N.Bonaparte est une flatterie bien compassionnelle. Prétendre au statut de modèle de civilisation est bien présomptueux, dans un pays où son dirigeant ne respecte pas le principe constitutionnel fondamental de séparation des pouvoirs, concept de fond qui n’a pas été prononcé une seule fois pendant la conférence de presse, et qui est bafoué aujourd’hui par l’équipe en place. Dans un pays où son dirigeant prône de façon convaincue la diversité comme mode vie et valeur de civilisation, il ne trouve pas contradictoire en même temps d’affirmer qu’un pays occidental qui ne croit pas au catholicisme n’est pas digne de ce nom. S’il a humilié avec rage Jean-François Joffrin quand celui-ci l’a soupçonné d’exercer un pouvoir monarchique, c’est que le journaliste n’avait pas posé la question d’une façon adéquate. On ne reproche pas à l’hyper-présidence d’avoir été « l’enfant illégitime de Jacques Chirac », mais néanmoins, il ne serait pas inutile de comprendre l’influence des origines monarchiques de Sarkozy avec la conception de l’Etat qu’il se fait, en fonction de ses propres origines culturelles, filiales.

Commentaires

on reprochait deja a GISCARD son cote monarchique l affaire des diamant bien orchestree ! un polytechnicien ce n est pas un avocat l a acheve en plus d une trahison perfide!je pense je pense qu il y a dans la societe francaise un chromosome non X ni Y mais un chromosome19 89 un chromosome 1917 venant du froid et un chromosome 1936 et 68.Le meilleur symptome en est le malaise de certains lorsqu une candidate de gauche n a pas fait chanter l INTERNATIONALE!

Écrit par : lemurien77 | mardi, 08 janvier 2008

merci pour ce commentaire ironique lemurien77,

isoler le chromosome 36-68, et en arrêter la duplication, voilà qui semble un beau programme de "politique de civilisation" humaniste...

Écrit par : indfrisable | mercredi, 09 janvier 2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu