Avertir le modérateur

jeudi, 18 octobre 2007

mérite/victime

Cette fois Sarkozy ne pourra pas se faire passer pour la victime car alors nous le serions tous quelque part de ce point de vue. Et la "justice faite à la victime" en sera d'autant plus amoindrie, là où à partir du cas privé sarkozy, la notion d'instrumentalisation victimale sera diluée dans un infra ordinaire : se faire (se laisser) quitter, avoir une humiliation avec sa hiérarchie, quoi d'autre?... Que dire des "victimes d'attentats", seront-elles les mêmes "victimes" parce qu'elle en auront le nom?
Quand chacun est victime, il n'y a plus de notion de victime qui tienne.

Encore existe-t-il assez de place pour le mérite. A défaut de se faire instrumentaliser en victime, on peut aussi se faire instrumentaliser au mérite. Voir l'affaire récente où la victime d'un passage à tabac à la pioche et un coma de deux jours pour avoir secouru une vieille dame s'est vue remettre par Sarkozy une médaille du mérite, et qui quelques mois après souffre de s'être fait instrumentalisé par Sarkozy, apprenant que les faits dont ont parlé les médias était plus ordinaires qu'héroïques.
Mais cependant il reste plus recevable aussi de s'instrumentaliser comme victime que de s'instrumentaliser au mérite. C'est ce que fait Sarkozy avec beaucoup de pudeur innocente.
On peut énumérer les situations ou la victime à force de mythifier son malheur dans le cas d'une victimisation est démythifiée en retour par les médias, un juste retour des choses (à lire d'ailleurs ce texte drolatique dans Le monde d'hier à ce sujet... où l'auteur cite un proverbe chinois du genre quand on crache en l'air ça nous retombe toujours dessus...).

On a alors plusieurs possibilités tordues liées à l'apparition spectaculaire ou au silence, et globalement une sorte de message inconscient collectif à déchiffrer si l'on veut, un peu comme le morse, fait de traits et de "ruptures", message discontinu comme nous avec la progéniture sacrée que nous adorons contre les autres :
--Sarkozy victime de l'échec contre l'Angleterre : silence et disparition médiatique.
__ Les infirmières bulgares : apparition magique et libération.
--victime du départ de Cécilia hors du nid familial : silence et disparition. Nous imaginons tous son malheur et avons pitié de lui … mais sachant qu'il instrumentalise tout ça, nous nous en moquons, et prenons un plaisir à partager son malheur. Retour critique, crachat pris sous la loi de la pesanteur.

Sarkozy ne serait-il qu'un simple homme?

Commentaires

son divorce fait la une des magazines, un people de plus qui a des peines de coeur comme tout le monde! ça va peut etre renforcer son image, car la ménagère de + de 50 ans va le plaindre... et les bobos vont alimenter leurs diners de ces échos vie publique/vie privée.

Écrit par : chimène | vendredi, 19 octobre 2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu