Avertir le modérateur

lundi, 09 juillet 2007

La fin de la République

Toutes ces personnalités "de gauche" débauchées... renforce la crise identitaire d'une gauche en reconstruction. Si on en croit les propos dans Vacarme n° 40 du "Comité de Vigilance sur les Usages de l'Histoire(1): "il y a pourtant une logique à l'œuvre en dépit de l'apparente incohérence qui consiste à associer dans un même élan Jaurès et l'identité nationale. Cette logique n'est ni plus ni moins l'inverse de celle de Jacques Chirac : il s'agit de récupérer les marges de la République pour les insérer dans un grand tout dont lui, Nicolas Sarkozy, serait la seule unité". Ce débauchage reprend la stratégie faite à l'encontre de Bayrou qui consiste à faire en sorte qu'il n'y ait plus qu'un seul parti unitiaire en France autour de son chef, soit le Grand Sarkozy en Petit Napoléon. Cette opération de neutralisation vise tout ceux qui, à l'extérieur de ce parti unique, n'auront plus ni place ni rôle dans le débat politique. Non seulement il prive la gauche comme le centre de ses députés mais on peut remarquer que les postes offerts aux "éléphants" du PS concernent l'étranger ou l'Europe, en dehors des frontières nationales (DSK au FMI, Kouchner aux affaires étrangères...). Sarkozy impose une situation inédite pour nos institutions et fait à la gauche ce qu'il a fait à Bayrou pendant la campagne. Pour conserver la démocratie il faut absolument préserver la pluralité des partis. Sans quoi à quoi sert le Parlement?

(1)"L'histoire par Nicolas Sarkozy ou le rêve passéiste", "Comité de Vigilance sur les Usages de l'Histoire", in Vacarme n° 40 - http://www.vacarme.eu.org/article1339.html

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu